Hypertension artérielle

    DÉFINITION

   L’hypertension artérielle (HTA) correspond à une hyperpression du sang sur la paroi des artères. Elle constitue un risque majeur d’accident cardiovasculaire. Des mesures hygiéno-diététiques, éventuellement associées à un traitement médicamenteux, permettent le plus souvent de contrôler la tension artérielle. Néanmoins, certains patients sont résistants à tous les traitements. C’est pourquoi les mécanismes impliqués dans ces phénomènes de résistance et la mise au point de nouvelles thérapies font l’objet de recherches très actives.


Les principes de L’hypertension artérielle

   Une hypertension artérielle est caractérisée par des chiffres tensionnels égaux ou supérieurs à 140 mmHg pour la pression systolique (PAS) ou 90 mmHg pour la pression diastolique (PAD), après plusieurs mesures répétées de la tension artérielle.
Le premier chiffre correspond à la pression du sang au moment où le cœur se contracte (systole) et propulse le sang dans les artères et vers les poumons à partir de l’aorte et de l’artère pulmonaire. Le second chiffre correspond à la pression du sang au moment où les cavités ventriculaires se dilatent (diastole) pour recevoir le sang arrivant dans les oreillettes par les veines caves et les veines pulmonaires.



L’hypertension artérielle très fréquente en population générale

   L’hypertension artérielle est la plus fréquente des affections cardiovasculaires, touchant environ 20 % de la population adulte. Son incidence augmente avec l’âge de sorte que le pourcentage d’hypertendus est très faible chez les personnes âgées de 20 ans et croit ensuite régulièrement pour atteindre 40 % chez les personnes âgées de 65 ans et 90 % chez celles de 85 ans.
   L’hypertension étant le plus souvent « silencieuse », de nombreuses personnes ignorent qu’elles sont touchées. Dans le cadre de l’étude française ENNS (Etude Nationale Nutrition Santé), il est apparu que seule la moitié des adultes présentant une pression artérielle élevée étaient au courant de leur hypertension. De plus, parmi les patients traités, seule la moitié présentait une tension bien contrôlée, avec chiffres tensionnels inférieurs à 140/90 mmHg.
Selon l’OMS, l’hypertension vient en deuxième position, après le tabagisme et avant l’alcoolisme, sur la liste des facteurs diminuant le nombre d’années de vie en bonne santé.


Des risques de complications cardiovasculaires majeurs

   L’hypertension artérielle est l’un des principaux facteurs de risque vasculaire. Elle entraine des anomalies et une rigidification de la paroi des artères du fait de la pression mécanique permanente exercée sur ces dernières. De plus, elle augmente le risque d’apparition ou d’aggravation de plaques d’athérome.
   Les artères les plus fréquemment touchées sont celles qui irriguent le cerveau (carotide), le cœur (coronaires), les reins ou encore les membres inférieurs. Ainsi, l’hypertension artérielle augmente le risqued’accident vasculaire cérébral, de cardiopathie ischémique (angine de poitrine, infarctus du myocarde), d’artériopathie des membres inférieurs (rétrécissement des artères qui irriguent les jambes) et d’insuffisance rénale chronique pouvant nécessiter à terme une dialyse. Selon l’OMS, 62 % des accidents vasculaires cérébraux sont attribuées à une pression artérielle élevée..
   Par ailleurs, la pression artérielle augmente indirectement l’activité du cœur pour maintenir le débit sanguin constant. Cela entraine une hypertrophie ventriculaire gauche (augmentation du volume du ventricule gauche) et une perte progressive de son activité contractile pouvant évoluer en insuffisance cardiaque.
   Ces dangers sont accrus par la présence d’autres facteurs de risque cardiovasculaires, comme une hypercholestérolémie ou un diabète.
   Ces différentes complications sont rarement immédiates. La gravité de l’hypertension est liée à ses conséquences à long terme sur les différents organes. Seules des poussées hypertensives caractérisées par une augmentation brutale de la pression artérielle peuvent entrainer des malaises, des maux de tête violents ou encore des difficultés à respirer nécessitant une prise en charge rapide.


L’âge souvent en cause mais pas seulement

   Dans l’immense majorité des cas, l'hypertension artérielle est dite « essentielle », c’est à dire qu’aucune cause connue ne peut expliquer son apparition. Le trouble apparaît le plus souvent insidieusement. Il existe néanmoins plusieurs facteurs de risque.
   L’âge est le principal d’entre eux car le vieillissement est associé à une perte d’élasticité des artères. Les autres facteurs de risque sont le surpoids, la sédentarité ou encore l’alimentation (excès en sel ou apports insuffisants en potassium, forte consommation d’alcool) qui contribuent soit à augmenter le volume de sang circulant dans les artères, soit à augmenter la rigidité des artères par un effet structural ou vasoconstricteur.
   Dans environ 10 % des cas, les hypertensions artérielles sont dites « secondaires » car elles sont la conséquence d’une autre maladie d’origine rénale (sténose ou occlusion de l’artère rénale, maladies du parenchyme), surrénalienne (adénome corticosurrénalien ou syndrome de Conn, tumeur de la médullosurrénale ou phéochromocytome), neurovasculaire (coarctation de l’aorte) ou hormonale (excès de minéralocorticoïdes, acromégalie, hyper- ou hypothyroïdie).
   Dans l’insuffisance rénale chronique, les séances durent 4 à 5 heures, et sont répétées 3 à 4 fois dans la semaine. Dans l’insuffisance rénale aiguë, la fréquence est variable, le traitement est en général hospitalier.

L’hypertension artérielle peut également, dans de rares cas, être la conséquence d’une mutation génétique unique familiale ayant des conséquences sur la fonction du rein, de la surrénale ou des vaisseaux.


Gallery

Docteurs

Réseaux Sociaux.

Adresse

  • Lot. Albec 40, Quartier des Hôpitaux (Prés de la Faculté de Médecine)

  • Guéliz - Marrakech

À propos

  • Notre mission est le confort du malade hémodialysé ainsi son traitement dans les meilleurs conditions possibles.

Contactez-nous

  • Tél: +212(0)6 61 252 098

  • Fix: +212(0)5 24 313 231

  • Fax: +212(0)5 24 430 344

  • E-mail: ait-sayad@hotmail.fr